greyscale photo of man with magnifying glass

En savoir plus. Utilisez Lola.

Le fleuron d’une nouvelle génération d’outils

Cet article présente un ensemble de raisons pour lesquelles Lola est un apport important dans la boîte à outils actuellement disponible pour les conseillers de carrière.

Tout d’abord, un rappel sur la théorie de la Holland

Lola est basé sur le modèle théorique qui a été introduit par John L. Holland (1919-2008). Sa théorie est l’une des approches fondamentales permettant l’analyse des choix de carrière et des questions de l’ajustement de la personne à son environnement (PE-fit).

Page de garde du Journal of Vocational Behavior.

Pour ceux qui connaissent le modèle : une référence au modèle de John Holland est présentée dans l’article paru dans le Journal of Vocational Behavior.

 

Le modèle hexagonal de Hollande

Six types de personnes, six types d’environnements de travail

Le cœur de la théorie de Hollande peut se résumer en quatre phrases :

1) Il y a six types d’environnement de travail (R,I,A,S,E,C) et six types de personnes correspondant à ces environnements.
2) Les environnements de travail et les personnes se caractérisent par un assemblage particulier de ces six types standards.
3) Cet assemblage est appelé profil RIASEC ou profil Hollande ou code Hollande.
4) Plus l’adéquation entre le profil d’une personne et le profil d’un environnement de travail est bonne, plus la personne sera satisfaite, efficace et motivée au travail dans cet environnement.

 

Au début de sa carrière, en tant que psychologue dans l’armée, John Holland a remarqué certaines constantes dans le comportement, les préférences-aversions, les attitudes et les compétences des gens. Cela a conduit aux six types d’intérêts présentés ci-dessous. Notez que ce sont des types, au niveau individuel, les profils des personnes peuvent donc être très différents. Certaines personnes présenteront une très grande similarité avec un type théorique tandis que pour d’autres la similarité sera plus modérée. 

 

La lettre R figurant sur l’hexagone violet.Le type réaliste (R) est pratique et concret. Ce sont des personnes qui aiment le plein air, être physiquement actives et préserver la simplicité des choses. Elles aiment fabriquer, construire ou réparer : travailler vers des résultats visibles. Elles aiment par exemple les outils et les grandes machines. Elles aiment la nature (plantes, animaux, environnement naturel) et n’hésitent pas à s’engager dans des activités que d’autres trouveraient sales ou dangereuses.

 

La lettre I sur l’hexagone bleu.Le type investigateur (I) est réfléchi, curieux, désireux d’apprendre. Ce sont des personnes qui aiment observer, penser, étudier, comprendre. Elles aiment comprendre pourquoi et comment les choses fonctionnent, comprendre les règles, les principes, les mécanismes sous-jacents, les connexions et les interactions entre les choses, les raisons pour lesquelles les phénomènes surviennent. Elles aiment les matières liées aux sciences et aux techniques (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) et s’intéressent aux technologies de l’information et de la communication (TI, ordinateurs, informatique, logiciels, programmation).

 

La lettre A sur l’hexagone vert clair.Le type artistique (A) est créatif, imaginatif et non-conformiste. L’art peut prendre de nombreuses formes, le type artistique aura généralement une forte tendance à rendre les choses plus attrayantes, amusantes ou belles, pour exprimer des sentiments sous des formes qui divertiront, surprendront ou choqueront les autres. Pour ces personnes, faire les choses d’une manière différente, penser et travailler en dehors des cadres établis est important. Les types artistiques apprécieront (par exemple) les formes classiques d’art (comme les sculptures ou l’opéra) ainsi que les formes modernes et appliquées, comme la musique pop, le design industriel, l’architecture et la mode.

 

La lettre S sur l’hexagone rose.Le type Social (S) est amical, agréable et désireux d’aider les autres. Ce sont des personnes bienveillantes et attentionnées qui ont une forte tendance à aider et protéger ceux qui ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes. Le type social aime informer, enseigner, « coacher » et développer les autres. Ces personnes sont altruistes (faire quelque chose pour les autres sans attendre quelque chose en retour) : pour le type social, la possibilité d’aider quelqu’un est gratifiant en soi.

 

La lettre E sur l’hexagone orange.Le type entreprenant (E) est actif, dominant et orienté vers le but. Ce sont des personnes qui veulent être aux commandes. Pouvant manquer quelque peu de patience, elles vont prendre l’initiative, initier les projets. Elles aiment vraiment faire démarrer les choses. Elles sont généralement efficaces dans l’organisation et ont tendance à se retrouver dans des milieux de travail qui correspondent à leur confiance en elles, leur dynamisme, leur énergie et leurs compétences sociales.  Par exemple : direction de leur propre entreprise, les postes de direction, les métiers de la vente, le secteur de la politique.

 

La lettre C sur l’hexagone de couleur moutarde.Le type conventionnel (C) est précis, ordonné et minutieux. Ce sont des personnes qui aiment la structure et la prévisibilité dans leur travail. Elles aiment travailler avec des données, des chiffres, des règles, des procédures et des règlements. Le type conventionnel est efficace avec l’argent et apprécie habituellement des tâches impliquant la finance, la comptabilité et la gestion de budgets.

 

Après ce bref rappel, voyons maintenant comment le cadre théorique de Hollande est décliné dans Lola.

Caractéristiques distinctives de Lola

Caractéristiques qui distinguent Lola des questionnaires RIASEC habituels.

Les trois caractéristiques distinctives les plus importantes sont :

  1. Déclinaison du modèle RIASEC en seize composantes (16 intérêts sous-jacents)
  2. Différents niveaux d’intensité d’intérêt
  3. Un indicateur de changement
1. De 6 types (RIASEC) à 16 composantes : une structure hiérarchique des intérêts

L’utilisation de six types d’intérêts suscite un besoin d’analyse plus approfondie. Dingemanse, De Fruyt et Wille ont donc défini une structure de seize composantes d’intérêt sous-jacents. Lola utilise cette configuration plus fine. La figure ci-dessous illustre la relation entre les six types de Holland et ces 16 composantes.

Modèle Holland (6) à gauche et modèle étendu (16) à droite

Notez qu’il n’est pas symétrique. Les types de Hollande sont représentés par deux, trois ou quatre composantes.

Grâce à ce système, vous obtenez des connaissances détaillées sur le système de préférences des personnes que vous accompagnez, sans avoir à vous habituer à un nouveau modèle théorique. Vous pouvez donc continuer à vous appuyer sur vos connaissances et votre expérience actuelles. Mais vous disposez désormais de plus d’éléments. Il vous est plus facile de voir où se trouvent les problèmes potentiels. Parler aux personnes que vous accompagnez devient plus efficace parce-que vous pourrez mettre plus l’accent sur les questions les plus importantes. Cela fait de Lola un outil efficace : il fournit plus de connaissances et vous fait gagner du temps.

Illustration : étude de cas

Voyons comment cela se traduit. Samantha a 22 ans, est stagiaire à LowLands, étudiante en master de psychologie appliquée. Voici son profil RIASEC :

Profil RIASEC de Samantha

Les trois principales préférences sont de type Social, Entreprenant et Conventionnel. Son score sur Social suggère qu’elle aime travailler avec les gens, en particulier aider les autres. Son score sur Entreprenant signifie qu’elle aime probablement prendre l’initiative et qu’elle a le sens des responsabilités. Le score de 65% sur Conventionnel suggère qu’elle aime travailler d’une manière structurée. Les trois scores les plus élevés nous donnent une idée globale des intérêts les plus saillants de Samantha.

Mais il y a quand même des questions, beaucoup de questions en réalité. Par exemple : que penser des trois autres résultats ? Les intérêts de type Réaliste, Investigateur et Artistique ont des scores situés entre 35% et 40%. Certes ces scores ne sont pas élevés, mais en même temps : 36% n’est pas vraiment faible, ignorer simplement ces résultats serait donc une perte d’information. Pour avoir une idée de ce que ces résultats signifient pour Samantha, il convient d’avoir un échange avec elle et explorer ces trois thèmes. Un entretien approfondi nous donnera l’information dont nous avons besoin pour évaluer si les intérêts de type Réaliste, Investigateur et/ou Artistique sont pertinents pour conseiller Samantha au mieux.

Avec le modèle classique (6 dimensions), restituer échanger et explorer sur la base de ces six éléments était la seule option. Avec Lola, nous avons maintenant beaucoup d’informations supplémentaires à explorer. Voyons ce que les composantes sous-jacentes, plus fines, peuvent nous apprendre :

16 composantes du profil de Samantha

Par souci de clarté, nous avons supprimé les pourcentages sur ce graphique. Dans ce contexte, il s’agit principalement de la configuration des résultats, et non des pourcentages exacts pour chaque composante. Ce qui ressort nettement, c’est que ce profil est plus différencié que le profil de 6 types.

Concentrons nous sur les préférences de Samantha concernant le type Investigateur, les barres bleues dans le graphique:

Graphique de 16 composantes avec les résultats mis en évidence, intitulés A et B

A : S’intéresser aux matières STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques), aimer les sciences informatiques, la programmation, le développement d’outils et d’applications logicielles, analyser et résoudre les problèmes liés à l’I.T.
B : Avoir une forte préférence pour les activités intellectuelles telles que l’apprentissage, la résolution de puzzles et la pensée abstraite. Vouloir comprendre le pourquoi et le comment des processus et des événements.

Il y a un écart net entre les résultats A et B. Ces résultats nous apprennent donc que Samantha aime réfléchir, étudier et apprendre, mais qu’elle n’aime pas beaucoup les sciences exactes.

Examinons maintenant de plus près ses préférences pour les activités de types Réaliste et Artistique :

Graphique de 16 composants avec des résultats mis en évidence intitulés C, D et E

C : Elle aime être active, apprécie l’activité physique et le plein air, mais elle n’a aucun intérêt pour les outils, les machines ou la réparation ou l’entretien de machines (D).

E : Aucune des composantes artistiques ne montre un score particulièrement élevé. Il n’est donc pas utile d’investir trop de temps sur ce champ. Il y a beaucoup d’autres aspects qui sont plus intéressantes pour Samantha.

Profil RIASEC de Samantha avec R, I et A mis en évidence comme "F"

Compte tenu de cette analyse plus fine, nous en savons maintenant plus sur la façon de comprendre ces trois résultats difficiles à interpréter (F). Nous pouvons donc éviter les sujets moins pertinents et envisager avec Samantha ce qui est vraiment important pour elle. Comprendre et combiner les 16 composantes fournit une compréhension fine de la dynamique des préférences de la personne.

 

2. Différents niveaux d’intensité des d’intérêt. Comment se traduisent les intérêts dans la réalité ?

Supposons que l’on vous présente la formulation suivante :

  • J’aime le sport

Et supposons que vous aimiez le sport, de sorte que votre réponse est "Totalement d’accord". Qu’est-ce que ça nous dit ?
Il est possible que vous soyez un sportif super-entraîné, membre d’une famille de sportifs pratiquant le sport de manière très assidue, que vous ne pouvez pas vivre sans sport et que vous courez au moins 10 km chaque semaine. Vous voulez être le meilleur dans tout ce que vous faites, vous détestez perdre et vous prenez votre forme physique très au sérieux.
Il est également possible que ne vous inquiétez pas du tout de votre condition physique, mais que vous aimiez le sport. Vous regardez beaucoup d’évènements sportifs à la télévision, tout en buvant de la bière et en mangeant des pizzas avec vos copains. Dans cet exemple, votre amour pour le sport a probablement beaucoup à voir avec la partie sociale du partage d’une passion. Mais dans les deux cas, la déclaration "J’aime le sport" est correcte.

Lola recueille des informations sur différents niveaux d’intérêts : certaines questions (items) explorent des formes d’intérêts légères ou passives, sans obligations ni conséquences négatives. Comme "J’aime aider les gens". D’autres questions ont des conséquences plus marquées. Elles explorent le côté plus intense, plus impliquant des intérêts comme "J’aimerais travailler avec des groupes difficiles, tels que les toxicomanes, les détenus ou les jeunes délinquants". L’utilisation de différents types d’items conduit à plus de profondeur et de nuances dans les résultats.

Un autre effet de l’utilisation d’items d’intensité variée, est une meilleure fiabilité des résultats. Prenons cet exemple :

  • J’aimerais pouvoir travailler à l’extérieur, en plein air

et

  • Je veux travailler à l’extérieur, quelles que soient les circonstances. Trop chaud, trop froid, trop humide : peu importe

Une réponse affirmative à la première proposition serait probablement très fréquente dans la population générale. La seconde est plus sélective. Une réponse affirmative à cette proposition ne concerne que les personnes ayant un intérêt extrêmement prononcé pour ce type d’environnement.
Les items de type conséquent ou impliquant ont un effet de vérification de la réalité. Par conséquent, les résultats fournis par Lola sont réalistes et fiables. En bref, l’utilisation de différents types d’items améliore la valeur pratique de Lola.

3. L’indicateur de changement

Il peut être difficile d’évaluer la nécessité d’un changement chez un client. Le client a parfois du mal à exprimer sa tension. Le professionnel a parfois le sentiment que le client sous-estime ou surestime le sentiment d’urgence. C’est la raison pour laquelle nous avons introduit l’indicateur de changement (CI). C’est une façon d’obtenir une approche quantitative de ce phénomène important, mais pas facile à cerner.

Ce score (CI) est basé sur deux types d’éléments : les items qui sont dédiés à CI, comme "À ce stade de ma carrière, il n’y a pas beaucoup de place pour l’avancement". D’autres items contribuant à l’IC ont plus d’un rôle : il s’agit d’items évaluant un intérêt, et qui contiennent également un élément relatif au changement, comme "J’aimerais avoir plus d’interaction sociale dans mon travail".

En pratique, voici comment peuvent être interprétés les résultats du CI :

  • Un score élevé sur l’IC indique un sentiment d’urgence. La personne veut réellement un changement concernant le contenu de son activité professionnelle ou son environnement de travail et ils le veulent maintenant : plus de report, il est temps d’agir. Cela est souvent une indication de l’existence des facteurs de pression vers le changement clairement présents dans le milieu de travail actuel.
  • Un score de niveau intermédiaire indique un besoin de changement, mais assorti de conditions à déterminer. Ce peut être simplement une idée vague du type Je veux autre chose.
  • Un score faible indique généralement satisfaction et équilibre : la personne est satisfaite de la situation actuelle.

L’indicateur de changement est un moyen efficace d’identifier la tension et l’urgence. Cet indice vous permet de gagner du temps et vous oriente dans la bonne direction. 

Avec les 16 composantes fines du modèle RIASEC étendu et les différents niveaux d’intensité des intérêts, cela fait de Lola un instrument de diagnostic sophistiqué pour les questions liées au travail.